La Compagnie

Créée en 1970, la Compagnie théâtrale La Tripe de Caen, est devenue en 1982 une compagnie professionnelle. Le travail a été fondé dès le départ sur le jeu masqué et l’improvisation. Bon nombre de spectacles ont été des créations complètes à partir de textes originaux. Jean-Pierre Laurent en assura la mise en scène jusqu’en 1989.

 

En 1990, Annie Pican, jusqu’alors comédienne au sein de la Tripe, reprend le flambeau de la compagnie qui devient le Théâtre de la Rampe.

 

" Il s’agit de poursuivre l’expérience différente d’une pratique qui s’inscrit dans la continuité de son histoire ; un parcours nourri d’une réflexion à propos de notre actualité humaine et citoyenne et revisitée sans cesse par chaque auteur convoqué sur le plateau.

 

Nous ne faisons pas le choix définitif d’une écriture classique ou contemporaine lui préférant la mise en perspective de textes qui s’enracinent différemment dans l’Histoire.  Aristophane, Pérec, Jarry, Molière, Sternheim, Sophocle, Goll, puis Beckett, Crevel, Tourgeniev, Valletti, Musset, Brecht, Marivaux, Claudel, Pliya, Renaude, Schnitzler. Autant de propositions singulières avec le désir d’écouter la vie. Ce qui veut dire des choix éthiques et esthétiques fondés sur la conviction que le lieu théâtral ne peut être l’espace de la reconstitution mais qu’il engage  une interprétation symbolique des textes ; la scène étant le lieu de la métaphore de la vie. 

Attachés à la pratique théâtrale qui aide humainement à ouvrir les yeux sur le monde, peut-on parler d’un théâtre militant ontologique ? C’est-à-dire, inspiré de nos failles ? Ce théâtre-là est originellement politique."