Annie Pican : Direction artistique, dramaturgie et jeu

"Annie Pican, c’est tout un petit monde sur scène et dans la vie. Elle est l’enfance et la maturité, la folie et la raison ; rebelle et indisciplinée comme une adolescente, elle a l’intelligence érudite et sensible. Elle peut dire toutes les colères au détour d’un sourire, elle est l’essence même du clown tragique et de la tragédienne pudique. Bref, elle est tombée dans Beckett en chute libre, mais elle n’oublie jamais de se raccrocher à la branche du saule." Mathilde Heizmann

 

Elle débute au théâtre avec Jean-Pierre Laurent, amateure puis professionnelle elle joue dans la plupart des créations de la compagnie La Tripe de Caen - Théâtre de la Rampe de 1977 à 1987 : Mathusalem, Les vieillards amoureux de Flaminio Scala. Le Photographe de Karl Valentin, OEdipe-Roi de Sophocle, Le Mariage Forcé et le Médecin Volant de Molière, puis Maman Sabouleux d’Eugène Labiche.
Elle participe également aux Rencontres pour lire de François de Cornières et continue de se former auprès de René Loyon, José Pinheiro, Stanislas Nordy et Yves Marc.

 

Parallèlement elle suit des études universitaires : DESS de Psychologie clinique, Licence de Lettres modernes, DEA Arts du spectacle, projet de Doctorat La femme dans le théâtre de Paul Claudel. 

 

En 1990 elle reprend la direction du Théâtre de La Rampe et met en scène quatre courtes pièces de Samuel Beckett réunies sous le titre Comédie…Catastrophe (Avignon 1991). En 1992 elle adapte Babylone d’après René Crevel, puis Rouges-Gorges d’après les oeuvres de Serge Valletti et Yvan Tourgueniev, création accueillie par le CDN de Normandie en 1995 qui coproduit On ne badine pas avec l’amour d’Alfred de Musset en 1998.

Elle monte Le Cercle de Craie Caucasien de B. Brecht à l’Espace Puzzle en 2000. De 2003 à 2005, elle mène le triptyque Du commerce amoureux au négoce du désir avec successivement : La double inconstance de Marivaux, L’Echange de Paul Claudel et Une Famille ordinaire de José Pliya.

Sa création 2008 Rose, la nuit australienne de Noëlle Renaude est présentée à la Comédie de Caen puis à Argentan, Lisieux, Granville. En 2011 La Ronde d’Arthur Schnitzler présentée à Caen est accueillie au Théâtre de St Lô, de Lisieux, au Rayon Vert à St Valéry en Caux.

 

La femme aux bulots est son premier texte : les tribulations d'une enfant des années 60, dans la campagne normande d’avant la mécanisation, une autofiction drolatique et poétique qu’elle interprète seule en scène, dans une première version mise en scène par Stéphane Fauvel présentée au Forum de Falaise et à la Halle aux grains de Bayeux en 2015. Elle reprend la pièce en 2016 dans une version «cabaret» pour les médiathèques et petits lieux. Elle recherche un éditeur pour répondre aux fans du terroir qui en redemandent.

 

Oh Les Beaux Jours de Samuel Beckett, création 2019 mise en scène par Mathilde Heizmann est coproduite par l’Archipel, scène conventionnée de Granville et soutenue par la Ville de Falaise. La pièce est retenue par le Théâtre du Rempart d’Avignon pour le OFF 2020, reporté à 2021, pour la saison inaugurale des Franciscaines de Deauville et la programmation de la Comédie de Caen-CDN de Normandie.

 

Pendant plusieurs années, Annie Pican est intervenue régulièrement dans le cadre des enseignements optionnels de théâtre au lycée Malherbe à Caen, Millet à Cherbourg, Guehenno à Flers. Elle était metteur en scène invitée à l’ACTEA pour la formation initiale des comédiens en 2010. Elle dirige un atelier d’amateurs depuis plus de 10 ans.